Villeneuve la Garenne, on parle « Handicap & Emploi »

C’est désormais inscrit dans nos agendas, rendez-vous est pris en lien avec la mairie de Villeneuve la Garenne pour un petit déjeuner axé sur l’information des employeurs privés et publics implantés sur le territoire.

Après le discours introductif de Madame Carine BANSEDE, maire adjoint et l’accueil de Denis MESKEL le directeur de l’ESAT Evelyne CONTE, c’est à Antoine BENOIST qu’il est revenu de présenter les impacts de la loi Pénicaud sur les employeurs et ce à compter du 1er janvier 2020.

Une première table ronde a permis d’éclairer les participants sur le regard que portent les acteurs du milieu protégé et adapté sur cette réforme et la manières dont ces acteurs du monde économique font évoluer leur pratiques pour devenir des partenaires solides pour les employeurs qui décident d’avoir recours à leur services. Ce sont succédés, Bruno ROUTIER (Fleur de Mets), Denis MESKEL (ESAT CONTE) et Denis CHARRIER (GESAT)

Un focus a été fait sur les TIH (Travailleurs Indépendants Handicapés) avec l’intervention de Olivier ARNAUD BLANCHARD de TIH BUSINESS qui a éclairé l’assistance sur la possibilité d’avoir recours à des professionnels indépendants et de valoriser leurs interventions dans la réponse à la loi.

La deuxième table ronde s’est axée sur le milieu ordinaire de travail avec le témoignage de l’entreprise Métro avec Lahoucine AHTOUCH et du groupe coopératif UP avec Chérifa MESSAOUDI qui ont chacun témoignés de l’action de leurs entités pour l’emploi direct, le recours à la sous-traitance, l’évolution et le maintien dans l’emploi des collaborateurs en situation de handicap.

Julien VIAUD, chargé d’étude à la Délégation Régionale AGEFIPH Ile de France a pu préciser qu’elle était la place de cette institution dans l’écosystème du handicap aujourd’hui et présenter la place que l’AGEFIPH entendait prendre dans l’appui aux employeurs privés sur le champ de l’élaboration d’une politique handicap.

Thierry MARTIN, le directeur de CAP EMPLOI s’est attaché à décrire l’offre de service élargie des structures qui, depuis janvier 2018, couvre le champ de l’accompagnement vers l’emploi, de l’évolution professionnelle avec le CEP salarié et bien évidement le maintien en emploi.

Après un temps d’échange avec la salle, Madame Carine BANSEDE, maire adjoint a donné rendez-vous à tous et ce dès octobre avec l’organisation d’un « Handi Job » en lien avec CAP EMPLOI 92.