Handicap, ce qui change en 2019

Depuis la fin de l’année 2018, de nombreuses réformes ont été entreprises autour du handicap sur différents sujets.

L’augmentation du budget handicap de 5% en 2019
Revalorisation de l’AAH
Cette mesure va permettre à l’AAH (Allocation Adulte Handicapé) de passer de 810€ par mois à 900€ par mois en 2019. Cette revalorisation est progressive, l’AAH a déjà bénéficiée d’une augmentation de 50€ en novembre 2018 qui sera suivie d’une revalorisation de 40€ en novembre 2019.
Soutien aux entreprises adaptées et à l’emploi accompagné
Les EA (Entreprises Adaptées), dans le cadre de la loi de finances 2019, bénéficieront d’aides de l’Etat d’environ 15 millions d’euros. Ce qui pourra permettre la création de 40 000 emplois jusqu’en 2022, soit 10 000 par an.
Pour l’emploi accompagné, le budget est également augmenté pour atteindre 10 millions d’euros en 2020 alors qu’il n’était que de 5 millions en 2018.
Droits à vie pour l’AAH, la RQTH, la carte mobilité et l’AEEH (Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé)
Cette décision concerne uniquement les personnes dont le handicap n’est plus susceptible d’évoluer et pour l’AEEH, jusqu’au vingt ans de l’enfant. Cette réforme, mise en place depuis le 1er janvier 2019, permet d’éviter les démarches trop récurrentes pour les bénéficiaires et pour décharger les MDPH.
Evolution des droits des personnes sous tutelle
Les personnes sous tutelle pourront, dans le cadre du projet de loi Justice, avoir le droit de vote, mais également le droit de se marier, se pacser et de divorcer sans autorisation judiciaire.
Ascenseurs obligatoires dans les immeubles de plus de 3 étages
Afin de renforcer l’accessibilité des logements, les ascenseurs seront obligatoires dans les immeubles neufs de trois étages ou plus.
Garde d’enfant
En place depuis le mois d’octobre 2018, le complément de mode de garde a été majoré de 30% pour les parents qui font garder leur enfant en situation de handicap. Cette année, un bonus de 1300€ par an par enfant a été mis en place pour les crèches ouvrant des places aux enfants en situation de handicap.
Modification de la CMU

La Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-c) sera fusionnée avec l’Aide à la Complémentaire Santé (ACS) à partir de novembre 2019. Cette fusion permettra d’améliorer l’accès aux soins des personnes en situation de handicap. Elle sera toujours gratuite sous le plafond actuel (734€/mois pour les personnes seules), au-delà une participation financière réduite sera demandée dans certains cas.
Réforme de l’école
Le Gouvernement avait déjà affirmé sa volonté d’une école réellement inclusive. Le cap a été maintenu, car 20 000 élèves handicapés en plus ont été scolarisés à la rentrée 2018 soit 6% en plus par rapport à 2017. Cette réforme est menée notamment avec le recrutement des Auxiliaires de Vie Scolaire soit 12400 nouveaux emplois.